CONCLUSION

Par conséquent, les ponts constituent un maillon important dans la construction des réseaux routiers. Parce qu’ils régissent l’organisation des échanges, il est important de respecter les normes en vigueur lors de leur édification.

Or, le risque associé aux sollicitations sismiques est particulièrement élevé dans notre région. Ce risque représente une menace considérable au bon fonctionnement des structures de ponts, en particulier pour les ponts d’urgence et de secours qui doivent demeurer fonctionnels après un séisme. Ainsi, de nombreux ponts actuellement en service ne répondent plus aux prescriptions de la norme actuelle de calcul des ponts routiers à l’instar des ponts de la Guadeloupe.

Il est évident qu’il y a un besoin crucial de réhabilitation parasismique qui est rentable, efficace et qui répond aux critères de normes actuelles.

 

On peut affirmer que l’homme sait faire preuve d’ingéniosité face aux aléas de la nature en utilisant les techniques mises à sa disposition. Il peut ainsi tenter d’en minimiser les conséquences.

Cependant, la technique humaine a des limites et la puissance de la nature est telle que l’homme ne parvient pas toujours à s’y opposer.

Il s’agit alors de savoir si tous les événements ont été pris en compte (les secousses de faibles importances, les séismes dans des zones désertes, ceux imperceptibles et par conséquent non répertoriés…) car, même dans une zone dite sans risque, il est possible qu’un séisme majeur se produise. Toutefois, nous pouvons nous demander si les ponts suspendus, efficaces face aux séismes, ont également la même résistance face aux vents forts. Il serait donc intéressant d’étudier ce phénomène sur ce type de construction.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site