INTRODUCTION

 

            Depuis longtemps, l'homme a toujours cherché à traverser des obstacles naturels. Pour y arriver,  il a dû, par exemple,  avoir recours aux ponts. Dès l'Antiquité, de nombreux progrès ont été réalisés pour mener à bien la construction des ponts. Ainsi, le progrès est tel qu’ils permettent aujourd’hui de traverser de longues étendues.

           S’il faut définir le pont, il s’agit de tout ouvrage permettant à une voie de circulation de franchir un obstacle, notamment un cours d’eau, un bras de mer ou une voie ferrée. Le pont n'a pas seulement une utilité matérielle, il est aussi un défi pour l'homme, celui d'aller toujours plus loin et repousser les limites que lui impose la nature. Les ponts sont construits pour résister aux aléas de la nature, comme les séismes que connaît la Guadeloupe située dans une zone sismique. L’île possède différents ponts tels que celui de la Gabarre et celui de l'Alliance, qui passent au-dessus de la Rivière Salée.  

        Nous verrons comment il est possible de construire un pont en tenant compte des risques sismiques. Dans un premier temps, nous présenterons la Guadeloupe sujette aux séismes, puis nous aborderons la question des ponts et du parasismique et enfin nous analyserons les mises en œuvre dans la construction des ouvrages qui permettent de franchir la rivière Salée.


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×